« De nos frères blessés », Joseph Andras

Pour une deuxième fois, le prix Goncourt du premier roman a couronné un des romans publiés chez la maison d’édition Actes Sud. Pour ce qu’il est de l’auteur, « Joseph Andras » n’est qu’un pseudonyme. « Un nouvel Emile Ajar ? », ceci a été la première pensée qui a effleurée mon esprit en apprenant cela. Sauf que ce dernier a refusé le prix attribué à son roman. Selon lui, … Continuer de lire « De nos frères blessés », Joseph Andras

«Un fauteuil sur la Seine», Amin Maalouf

Il a voulu rendre un hommage à son prédécesseur et puis il s’est dit pourquoi ne pas rendre un hommage à tous ceux qui l’ont précédé sur le 29e fauteuil de l’académie française. Quatre siècles, dix-neuf hommes et une histoire le moins qu’on y puise dire est qu’elle est merveilleuse, le tout servi sur les abords de la Seine. Un autre fleuve se diront ceux … Continuer de lire «Un fauteuil sur la Seine», Amin Maalouf

«Jacques le fataliste», Denis Diderot

Sur Jacques et son fatalisme. Un coup c’est noir et un coup c’est blanc c’est ainsi que Jacques voit le monde. Tout est écrit là haut, nos choix ne sont pas des choix puisqu’ils ont été préalablement choisis à notre place. Une vérité qu’il partage avec son maitre d’apparence candide. Diderot fait étalage de son talent pour nous donner une leçon littéraire. Ce roman bien … Continuer de lire «Jacques le fataliste», Denis Diderot

Kenitra, hôte de la lecture

Samedi, 30 avril 2016, un jour ensoleillé pour la plupart. Pour les jeunes investis du club de lecture de Kenitra, il s’agissait d’un rendez-vous spécial avec le grand public. L’occasion de présenter le club à la population de la ville. Il y a un mois et demi, je vous ai parlé de « Kayen M3amen », un collectif, qui s’acharne à présenter la culture et à partager ses … Continuer de lire Kenitra, hôte de la lecture

La Ferme des animaux, George Orwell

Une fable des temps modernes portant l’empreinte de celui qui quatre années plus tard créera « 1984 ». Une ferme anglaise, des propriétaires terriens, et des animaux. George Orwell a projeté dans ce roman l’aventure communiste de 1905-1945. Le livre peut être divisé en quatre parties : La première partie porte sur la prophétie de Sage, un vieux cochon qui du haut de ses douze ans a fait … Continuer de lire La Ferme des animaux, George Orwell

Les aventures de Hadji Baba, James Morier

Les Français ont leurs empereurs, les Anglais ont leurs reines, les Russes ont leurs tsars, les Allemands leurs kaisers, les Romains leurs césars, les Égyptiens leurs pharaons, les Turcs ont leurs sultans et les Indiens leurs maharadjas et nouwabs tandis que la Perse et les Persans ont leurs Shahs. James Morier n’en était pas un, son nom ou son teint ne l’ont jamais aidé pour … Continuer de lire Les aventures de Hadji Baba, James Morier

Les sept sages de l’apocalypse, Elmehdi Elkourti

Le 19 février est une date à cocher d’une croix noire. Vendredi dernier, le monde littéraire a perdu l’une des divinités du polar ésotérique. Umberto Eco s’est éteint dans sa demeure entouré de ses livres et de ses écrits. Ses lecteurs étaient tristes, ses amis l’ont pleuré et sa rose s’est laissée bercer par la mélodie de Natasha Atlas. Seul, Saint-Pierre était aux anges. Il … Continuer de lire Les sept sages de l’apocalypse, Elmehdi Elkourti

Les maux du SIEL (Salon international du livre et de l’édition de Casablanca)

je me suis amusé à regarder un homme aux allures campagnard et la djellaba marron qui prenait une posture solennelle pour se faire photographier devant le stand émirati. Ou un être ingrat qui interrompit ma prise de note pour prendre une autre photo devant un panneau signalétique. Continuer de lire Les maux du SIEL (Salon international du livre et de l’édition de Casablanca)

Le crime du comte Neville, d’Amélie Nothomb.

Comme à chaque rentrée littéraire depuis 1992, Amélie nous emmène dans son univers nothombien pour découvrir des personnages riches en couleurs. Pour 2015, l’écrivain issu de la caste nobiliaire belge n’a pas cherché loin de sa classe. Le comte Henri Neville, seigneur du Pluvier, un domaine resplendissant si nous écoutions les compliments de ses invités. Un personnage émotionnel, honnête et d’une sensibilité qui frise la … Continuer de lire Le crime du comte Neville, d’Amélie Nothomb.